Bitcoin : bien comprendre le fork de novembre

Que va t-il se passer lors du hard fork prévu le 16 novembre 2017 ? Pour bien comprendre les risques de ce fork, il est important d’expliquer simplement les choses.

Si les cryptomonnaies vous intéressent et en particulier le bitcoin, vous avez dû lire ou entendre parler du « fork » de novembre connu sous le nom de Segwit2x ou Bitcoin2X.

Le débat autour de ce « hard fork » peut devenir assez technique et vous vous demandez peut-être s’il est nécessaire de s’en préoccuper. Pour comprendre le fork de la blockchain Bitcoin et Bitcoin2X, nous allons vous expliquer les tenants et les aboutissants de cet événement prévu le 16 novembre en termes simples.

Petit rappel de ce qu’est un fork

Bitcoin, la cryptomonnaie la plus populaire au monde, a subi un hard fork le 24 octobre 2017 (qui a donné naissance au Bitcoin Gold) et pourrait en connaître un autre mi-novembre, le 16 novembre plus exactement.

Pour rappel, un hard fork se produit lorsqu’une mise à jour logicielle est introduite à la blockchain existante, et qui n’est pas compatible avec le logiciel de la blockchain existante. Cela oblige la blockchain à se diviser en deux. La nouvelle blockchain suivra un nouvel ensemble de règles, tandis que l’autre continuera de suivre les règles initiales.

Fork cryptomonnaie, explication

Segwit 2x (Bitcoin2X), le fameux hard fork du 16 novembre

Le hard fork de Segwit2x (B2X) est un compromis technique issu d’un accord conclu en mai 2017 entre un grand nombre de mineurs de bitcoin et des entreprises, connu sous le nom d’Accord de New York. Segwit2x est destiné à augmenter la taille de chaque bloc sur la blockchain Bitcoin de 1 Mo à 2 Mo (mégaoctets). Selon les partisans du hard fork, la petite taille des blocs Bitcoin combinée à la popularité accrue de Bitcoin a entraîné une congestion et des retards dans le temps nécessaire à la vérification d’une transaction. Selon eux, SegWit2x devrait permettre d’accélérer la vitesse des transactions, et de réduire les « frais de mining ».

Cependant, les détracteurs du hard fork B2X de novembre craignent que B2X n’offre pas de protection contre les attaques par rejeu (« replay attacks »). Ces attaques constituent des hacks potentiels qui peuvent arriver lors d’un hard fork. Cela pourrait permettent aux pirates de répliquer des transactions entamées dans la nouvelle chaîne (B2X en l’occurrence) sur la chaîne legacy (la chaîne BTC).

Les attaques par rejeu sont dues au fait que les coins BTC et B2X seront reliés aux mêmes clés privées au cours du hard fork, les transactions pouvant alors devenir valides pour les deux chaînes.

Différents forks de la blockchain Bitcoin

Que faire si vous possédez des Bitcoins ?

En théorie, les hard forks sont de bonnes nouvelles pour les détenteurs de bitcoins. Pour le cas Bitcoin Gold, les détenteurs de bitcoins ont reçu 1 BTG pour 1 BTC, ce qui signifie que le fork a, dans un sens, doublé leurs avoirs.

Cependant, la valeur des monnaies issues de ces hard forks est incertaine. En effet, au moment de la rédaction de cet article, le Bitcoin Gold s’échange à seulement 153 dollars, soit un prix environ quarante deux fois moins élevé que celui du Bitcoin.

En outre, l’incertitude entourant les hard forks peut entraîner des risques accrus pour vos avoirs Bitcoin. Si vous avez des clés privées de votre portefeuille Bitcoin au moment du fork, vous pouvez accéder à vos BTG et B2X.

« Mes bitcoins sont stockés sur une plateforme d’échange type Coinbase, comment faire ? »

Cependant, si vous détenez vos bitcoins sur une plateforme d’échange, c’est à cette dernière de décider si vous recevez vos BTG et B2X. Par exemple, Coinbase (qui est la plateforme la plus connue du marché) a prévu de ne pas distribuer pour le moment de Bitcoin Gold à ses utilisateurs. La société a exprimé des inquiétudes à propos de la sécurité et de la stabilité de cette cryptomonnaie. Toutefois, si Coinbase décidait un jour de l’intégrer, tous les utilisateurs de Coinbase détenant des Bitcoins lors du fork recevront l’équivalent en Bitcoin Gold.

Coinbase a exprimé des doutes similaires concernant le Bitcoin Cash, un hard fork survenu en août 2017, bien qu’elle ait déclaré que les utilisateurs recevront leur Bitcoin Cash à partir de janvier 2018.

À propos du fork de novembre, celui qui nous intéresse, Coinbase a indiqué qu’elle prévoyait de créditer les comptes de ses clients avec des B2X lorsque ce fork aura eu lieu (avec un B2X crédité pour un BTC détenu).

Attention ! Toutes des plateformes d’échange ne vont pas suivre la même décision. Selon la plateforme d’échange sur laquelle vos bitcoins se trouvent, vous risquez de ne pas pouvoir obtenir des B2X, alors que vous pourriez les recevoir si vous stockez vos Bitcoins sur votre propre portefeuille (logiciel ou matériel).

Pour éviter ce risque, vous pouvez transférer tous vos Bitcoins, avant le fork de novembre (et tous les futurs forks), vers un portefeuille logiciel ou hardware dont vous détenez les clés privées. On peut citer à titre d’exemple le portefeuille logiciel Electrum, qui est assez simple à prendre en main, ou l’un des portefeuilles matériels de la marque française Ledger.

D’ailleurs, le CTO de Ledger, Nicolas Bacca, a déclaré sur Reddit « qu’ils prévoient de prendre en charge l’ensemble des forks permettant d’accroître la valeur des actifs détenus par leurs clients, aussi facilement que possible. »

Nos conseils avant le fork du 16 novembre

Tout d’abord, pour éviter tout risque, il est fortement recommandé d’éviter toute transaction pendant le fork SegWit2x ainsi que pendant les 24 heures qui suivront le hard fork.

Il est préférable de transférer l’ensemble de vos Bitcoins vers un portefeuille Bitcoin privé (si vous les détenez sur une plateforme d’échange.

N'hésitez pas à participer à la communauté

Laisser un avis

Bankicoin
Compare items
  • Total (0)
Compare