Quelles sont les applications possibles de la Blockchain ?

À quoi sert la Blockchain ? Les applications de la blockchain sont bien plus vastes que les cryptomonnaies comme le bitcoin !

La blockchain (« chaîne de blocs », en Français) est une technologie qui permet de stocker des données numériques pour un coût minime, de manière décentralisée et sécurisée. C’est une sorte de livre de compte ou de registre qui contient la liste de tous les échanges effectués entre utilisateurs.

Ce registre est décentralisé, c’est-à-dire stocké sur les serveurs de ses utilisateurs. Mis à jour en temps réel, il est infalsifiable car il repose sur un système cryptographique de validation par les utilisateurs à chaque transaction. Ces ensembles de transactions sont inscrites dans le livre après validation, par blocs de données et forme ainsi une chaîne de blocs inaltérables : la blockchain.

Si beaucoup ne voient dans la blockchain que le Bitcoin, il est nécessaire d’expliquer qu’il n’est qu’une application particulière de la blockchain. En effet, l’application la plus connue est celle des cryptomonnaies, mais la blockchain peut aussi être utilisée dans de nombreux domaines auxquels on ne pense pas immédiatement. On vous liste ici des exemples d’applications possibles de la blockchain :

Identité numérique

La blockchain donne l’occasion d’établir un solide système d’identité numérique. En effet, le modèle actuel de gestion de l’identité numérique oblige les utilisateurs à se servir du même mot de passe pour de nombreux comptes différents, ou bien ils utilisent des fournisseurs d’identité centralisés comme Facebook ou Google qui leur permettent certes de diminuer la charge de login et mot de passe, mais ils deviennent des cibles d’autant plus intéressantes pour les hackers.

Le fonctionnement de la blockchain va à l’inverse de la centralisation des mots de passe : les utilisateurs sont entièrement responsables de la sécurité de leur compte par la préservation et la protection de leur clé privée. Ainsi, il sera beaucoup moins intéressant économiquement pour un hacker de pirater cette clé privée que de s’en prendre à un serveur contenant des millions de mots de passe.

A quoi sert la blockchain ?

Tokenisation

Dans le but d’authentifier un élément physique unique, les éléments sont associés à un jeton numérique correspondant. Cela signifie que les jetons sont utilisés pour lier les mondes physique et numérique. Ces jetons numériques (appelés « tokens ») sont utiles pour la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la propriété intellectuelle et la détection de la contrefaçon et de la fraude.

Gestion des données inter-organisationnelles

La technologie blockchain représente une révolution dans la manière dont l’information est collectée. Il s’agit moins de maintenir une base de données, et plus de gérer un système de registres.

Contrefaçon

L’utilisation d’un tag unique pour chaque produit dont les données sont stockées dans la Blockchain permet de vérifier les informations concernant ce produit : provenance, lieu de stockage, authenticité, certificat de propriété et historique. La blockchain peut donc connaître les produits contrefaits, les produits détournés de leur utilisation première, la marchandise volée et les transactions frauduleuses qui touchent notamment les secteurs du luxe, de la pharmacie, l’électronique ou la joaillerie.

Transports et mobilité

Prenons le cas du covoiturage, dont son application pourrait reposer sur la blockchain. En synchronisant en temps réel les places non utilisées dans une voiture et les besoins de transports des utilisateurs, une plateforme décentralisée pourrait appartenir à la communauté des utilisateurs en proposant une rémunération « juste » pour les développeurs, les utilisateurs et les contributeurs de la communauté. En d’autres termes, Uber serait « ubérisé ». Avec l’avènement des voitures autonomes, l’impact de la blockchain pourrait être énorme dans le quotidien de millions de gens.

Stockage de données

La blockchain peut être appliquée en tant que solution de stockage cloud décentralisée. Outre la sécurité, c’est le prix du stockage des données qui est intéressant ici. Grâce à la blockchain, vous pouvez vendre la bande passante ou la mémoire inutilisée de votre ordinateur à d’autres utilisateurs qui en ont besoin pour stocker leurs données.

Gouvernement et démocratie

La blockchain peut agir comme une méthode fiable et transparente rendant possible le vote en ligne. Cette solution pourrait être particulièrement intéressante pour des pays ou des partis politiques sujets à des problèmes de fraude et de comptage difficile de voix.

Dans de nombreux pays en développement, certaines terres ne sont pas enregistrées dans une base de données officielles, le cadastre. Certains habitants n’ont donc même souvent pas de véritable adresse. En répertoriant l’intégralité de son territoire sur une blockchain, on sait exactement à qui appartient les terres, et on ne peut plus remettre en cause le cadastre.

Egalement, l’influence directe de la décentralisation des opérations dans les services financiers aura un impact sur le secteur public.

Les applications possibles de la blockchain pour les gouvernements sont nombreuses et complexes, nous y reviendront dans un autre sujet.

Santé

Plusieurs cas d’usage sont envisageables dans le secteur de la santé. La blockchain pourrait notamment servir à la traçabilité des médicaments, à la sécurisation des données de santé, et à la gestion des données des patients.

Energie

L’énergie possède de nombreuses facettes, de l’extraction à la consommation, susceptibles de rendre l’utilisation des blockchains intéressante. La multiplication des auto-producteurs (les foyers dotés de panneaux photovoltaïques par exemple) pose d’important problèmes aux réseaux de distributions traditionnels, conçus historiquement de façon univoque. La solution prônée pour y répondre est celle de la multiplication des réseaux locaux intelligents, les smart-grids. Des smart contracts pourront ensuite régir les règles d’utilisation de l’énergie produite par ces smart-grids, et naturellement les tarifs des producteurs.

Contrats intelligents (assurance)

Les smart contracts sont dit « intelligents » car lorsque les conditions d’exécution de ces engagements sont réunies, ceux-ci s’exécutent automatiquement sur la blockchain, en prenant en compte l’ensemble des conditions et des limitations qui avaient été programmées dans le contrat à l’origine. Imaginez que vous êtes agriculteur, et signez un « smart contract » avec un assureur, stipulant qu’un versement est effectué après 30 jours sans précipitations. Après un mois de sécheresse, l’entité qui gère ce smart contract déclenche automatiquement le paiement grâce à des données externes sans que vous ayez besoin de déclarer ou de revendiquer quoi que ce soit.

Cas concrets

Cette infographie en anglais montre des cas concrets d’applications de la blockchain. Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en grande :

Cas concrets d'applications de la blockchain

Bankicoin
Compare items
  • Total (0)
Compare